Mobilité
15.09.2022

Comment migrer mon parc informatique Windows ?

Article rédigé par : Catherine
Temps de lecture : 10 min

Vos terminaux mobiles Windows sont en fin de vie !

Mobilité Fin de vie Windows

Depuis de nombreuses années, une part importante des terminaux industriels tels que les scanners, PDAs, douchettes et autres fonctionnaient sur le système d’exploitation Windows. Fiable, sécurisé et suffisamment ouvert pour permettre de connecter plusieurs systèmes informatiques entre eux, il était largement proposé par les constructeurs et adopté en masse par les DSI et les collaborateurs.

Cependant, devant la progression des différentes versions d’Android (Android for Work, Android Enterprise…), Windows a progressivement jeté l’éponge jusqu’à annoncer la fin du support et de la maintenance de ses différentes versions :

  • Windows CE 6.0 : fin du support étendu en 2017
  • Windows CE Mobile (WEH) : support étendu jusqu’au début de l’année 2020
  • Windows Embedded Compact (WEC) 7 : support jusqu’à fin mars 2021

Tableau d'évolution du support windows

Face à cette obsolescence programmée des systèmes d’exploitation de Windows, plusieurs problématiques se sont posées aux directions des systèmes d’information :

  • Disponibilité

Les constructeurs ne fabriquent plus de nouveaux terminaux (scanners, douchettes, PDAs, terminaux embarqués) sous Windows. Les logiciels et systèmes d’information ne pourront donc plus être installés sur un parc grandissant.

  • Réparation

Il sera de plus en plus difficile de réparer les machines opérantes sur Windows. Les développeurs n’auront plus accès au support logiciel Windows et les pièces détachées vont venir à manquer puisque les constructeurs construisent de moins en moins de terminaux compatibles Windows.

  • Ressources

Les personnes à même de savoir développer dans cet environnement se font rares, d’autant plus que ces OS nécessitent une expertise particulière qui n’est pas connue des jeunes générations.

  • Capacité

Il est courant de lire que les capacités des terminaux doublent chaque année. Sachant que l’espace mémoire pour une tache applicative est déjà très limité sur Windows et que ces systèmes d’exploitation ne vont plus évoluer, l’écart de puissance entre un terminal Windows et un terminal Android va continuer à se creuser.

  • Ergonomie

Dans un monde où virtuellement tous les terminaux fonctionnent sous Android ou IOS (Apple), la courbe d’apprentissage sera évidemment beaucoup plus rapide pour un nouvel employé amené à travailler sur un terminal Android que Windows.

 

Il convient tout de même de noter que Windows reste actif sur les tablettes et bien sûr ordinateurs. Ces systèmes d’exploitation sont différents de Windows CE/Mobile utilisés pour les terminaux mobiles.

 

Si votre entreprise est sur un environnement informatique mobile en fin de vie comme peuvent l’être des terminaux, PDAs, ou scanners équipes de Windows Mobile ou Windows CE, la meilleure décision est probablement de préparer sa migration vers un parc plus moderne. Deux éléments doivent alors être pris en compte : le changement du terminal Windows pour un terminal nouvelle génération et l’évolution du logiciel Windows Mobile / CE vers une solution moderne.

L’évolution du terminal : quel OS choisir ?

Si votre parc informatique mobile fonctionne sur Windows CE/Mobile, il convient donc d’envisager son évolution et, dans un futur proche ou lointain, sa migration vers un autre système d’exploitation. Plusieurs choix s’offrent alors aux Directions des Services Informatiques :

 

Harmony, le nouvel OS de Huawei

Développé par l’entreprise chinoise Huawei et dévoilé le 9 août 2019, HarmonyOS commence progressivement à équiper tous les terminaux de la marque. Relativement récent, ce nouvel OS n’est pas encore disponible sur les matériels durcis et pas suffisamment mature pour envisager une migration d’un parc informatique d’entreprise vers cet OS.

 

Windows, toujours actif sur tablettes et systèmes IoT

Comme indiqué précédemment, Microsoft a arrêté les solutions de mobilité sur smartphone, mais continue de proposer des OS pour ses tablettes ainsi que pour les objets connectés. Le nouvel OS Windows 10X est ainsi une évolution de Windows 10 modifiée pour s’adapter au monde des tablettes et Windows 10 IoT Core a été spécifiquement assemblé pour répondre aux besoins de l’Internet of Things (IoT).

 

Apple, une stratégie orientée « cols blancs »

On ne présente plus l’iPhone, l’iPad et leur système d’exploitation iOS. Smartphone et tablette les plus vendus dans le monde, ils ont révolutionné les usages que le grand public pouvait faire d’un « téléphone » ou d’une tablette. Cependant, ils sont autant réputés pour leur ergonomie que pour leur fragilité et proposent un niveau de « durcissement » qui ne pourrait convenir à une utilisation en milieu exigeant comment peut l’être un entrepôt, une usine de production ou le camion d’un chauffeur/livreur. Constamment exposés à des vibrations, des chutes, des chocs, à de l’humidité et des changements de températures extrêmes, les iPhones et iPads ne pourraient offrir des niveaux de résistances convenables et nécessiteraient des réparations et remplacement réguliers.

De plus, Apple ne propose cet OS que sur ses plateformes hardware, ce qui limite les connexions possibles entre les différents environnements informatiques et limite le champ d’application des terminaux.

 

Android, le choix des constructeurs de matériel durci

Depuis plusieurs années et face à la stratégie de désengagement de Windows, les constructeurs de matériel durcis se sont largement reportés sur l’environnement Android. S’ils ont longtemps continué à proposer simultanément des terminaux Windows et Android, ils se sont pour la plupart totalement désengagés du système d’exploitation de Microsoft et tous leurs nouveaux terminaux sont à présent développés sur Android. En 2020, 79% des terminaux d’entreprises utilisaient le système d’exploitation de Google et cette part continue de croître chaque année.

Le système d’exploitation développé par Google a pour sa part une politique claire d’adresser aussi bien le marché « col blanc » que le marché « col bleu » en proposant une multitude des services et solutions qui facilitent le travail des directions informatiques :

  • Form-factors

Avec 3 milliards de terminaux, Android est le système d’exploitation le plus utilisé au monde. Présent sur smartphone, tablette, scanner, PDA durci, kiosque et bien d’autres, il permet de garantir de trouver un terminal Android adapté à son usage.

  • Android Enterprise

Une plateforme qui propose de nombreuses fonctionnalités qui vont permettre de gérer le terminal, faciliter son déploiement et en sécuriser les applications. Android Enterprise n’est donc pas une version d’OS d’Android comme peuvent l’être Kitkat, Oero, Android 10 ou 11, mais bien un ensemble de composants qui s’appuie sur l’OS en vigueur pour faciliter la gestion des terminaux d’entreprise.

  • Modes de gestion 

La plateforme Android Enterprise permet de proposer plusieurs modes de gestion en fonction des besoins de l’entreprise : BYOD, COPE ou terminal dédié par exemple. Ils permettent de donner divers degrés d’autonomie à l’utilisateur. Il sera par exemple possible de proposer un profil personnel et un profil d’entreprise qui fonctionnent de manière autonome afin que l’utilisateur puisse rapidement faire la distinction entre ses applications privées et celles du travail.

  • Recommandation de terminaux
Son certificat « Android Enterprise Recommended », recense les meilleurs terminaux adaptés à un usage professionnel.
  • Déploiement à distance et sans contact

Android propose plusieurs méthodes de déploiement comme l’utilisation d’un tag NFC, d’un QR code ou en saisissant un identifiant. La dernière méthode est le mode de déploiement « Zero-Touch » qui permet de déployer instantanément et de manière sécurisé une flotte de terminaux mobiles professionnels. Les utilisateurs n’ont plus qu’à démarrer le terminal terminal et suivre les instructions de lancement pour pouvoir l’utiliser et commencer à travailler.

Comment migrer son parc informatique mobile ?

Si votre entreprise est sur un environnement informatique mobile en fin de vie comme peuvent l’être des terminaux, PDAs, ou scanners équipes de Windows Mobile ou Windows CE, la meilleure décision est probablement de préparer sa migration vers un parc plus moderne. Comme l’on vient de le voir, pour un usage professionnel, TIMCOD recommande à présent les terminaux Android.

Deux éléments doivent alors être pris en compte : l’évolution du logiciel Windows Mobile / CE vers un logiciel Android, et le changement d’un terminal Windows pour un terminal Android.

L’évolution de la solution logicielle

L’évolution logicielle Windows vers Android s’appréhende en deux phases. La première est de réaliser un audit de l’infrastructure technique et des besoins de l’entreprise.

  • Quel est mon environnement informatique ?
  • Quel est mon réseau ? Suis-je équipé de solutions Wi-Fi ?
  • Ai-je besoin d’utiliser des solutions de mobilités utilisant du Wi-Fi ou ai-je besoin d’une utilisation fixe filaire ?
  • Quelle ergonomie est-il nécessaire de mettre en place ?
  • Quels sont mes besoins actuels ? Quels besoins futurs puis-je anticiper, notamment avec une puissance de calcul supérieure ?

Ces questions sont autant d’exemples qui vous permettront de déterminer les usages et services dont vos équipes ont besoin et vous permettront de commencer à dessiner les contours de la solution logicielle la plus pertinente.

 

Une fois cet audit réalisé, il convient d’envisager la transposition de la solution Windows CE / Mobile vers la nouvelle solution Android. Classiquement, les solutions logicielles installées sur des terminaux Windows CE / Mobile, font parties de l’une des trois catégories suivantes :

  • Environnement web
  • Environnement émulé (type AS 400)
  • Solution développée nativement

Pour chacune de ces catégories, une solution de migration est envisageable.

 

Environnement web

Si votre application métier a été développée sur un environnement web comme Google Chrome par exemple, votre nouveau terminal pourra simplement se connecter à Internet pour y accéder. Une phase de vérification technique peut être nécessaire, mais les terminaux nouvelles générations devraient avoir la capacité de naviguer aisément sur l’application et même de proposer des temps de chargement et de réponse plus rapide qu’au travers des anciens processeurs Windows.

 

Environnement émulé

D'importants progrès ont été réalisés pour faciliter la transition d’un environnement émulé vers des environnements modernes. Les solutions comme Ivanti proposent des connecteurs qui permettent de recréer l’environnement émulé sur un terminal moderne. Même ergonomie, même fonctionnalités l’environnement (AS 400 par exemple) est reproduit à l’identique sur le terminal moderne.

Environnement emule

Par ailleurs, ces solutions permettent également de faire évoluer l’environnement émuler vers une ergonomie plus moderne. Si les principales fonctionnalités sont similaires, il est alors possible d’offrir à l’utilisateurs des fonctionnalités supplémentaires : couleur, ergonomie, etc.

 

Les entreprises comme Ivanti proposent constamment de nouvelles évolutions pour faciliter cette transition et arrivent aujourd’hui à automatiser une grande partie du processus de migration.

 

Application lourde / développement natif

Si vous avez développé une application native Windows avec le langage C# par exemple, plusieurs stratégies peuvent être envisagées.

  • Redéveloppement : créer de nouveau la solution sur des langages natifs Android tels que Java ou Kotlin qui vous permettront de profiter de l’ensemble des capabilités des environnements Android.
  • Plateforme de migration : les applications Xamarin par exemple permettent au travers d’une application C# de reprendre le fonctionnel de votre applicatif sans avoir besoin de le redévelopper et de le porter sur un environnement Android. Un framework spécifique permet de réaliser cette tâche, il conviendra cependant de redévelopper la partie interface et probablement réaliser un audit de votre applicatif pour s’assurer que le portage puisse être réalisé.

Application lourde

Quelque soit votre choix, les équipes Timcod sont capables de vous conseiller, vous accompagner ou réaliser la prestation de développement pour assurer une transition sans couture entre vos environnements en fin de vie et votre nouvelle infrastructure informatique mobile.